fbpx

44

Le 4 est mon chiffre préféré. Aujourd’hui j’ai 44 ans. Je suis doublement contente ! Triplement même : je réalise mon rêve de faire le tour du monde. Je t’ai déjà parlé du pourquoi, mais je ne t’ai pas encore raconté le comment. Quand j’y repense, c’est totalement incongru.

bulletjournal.com, là où tout a commencé !

Tout a commencé par ma crise de la quarantaine. À 40 ans donc. Après 10 années d’épanouissement continu, je commençais à ressentir un certain malaise. En surface, tout allait bien, mais en profondeur… ben y’avait rien en profondeur, que de la surface. Je me suis sentie vide. Vide de sens , vide d’envies, et, mais je m’en suis aperçue bien trop tard, vide d’amour. Je me suis retrouvée célibataire, seule, dans mon propre appartement à moi, et ce fut vachement libérateur ! Introspection de ouf ! Mais genre introspection que pour moi, pas pour tous les deux. Ça change tout. Et c’est à cette époque-là que je me suis plongée corps z’et âme dans YouTube et Pinterest.

Je ne l’ai découvert que récemment mais je suis depuis toujours une planner addict. C’est comme ça qu’on dit dans le milieu. Depuis le collège, je choisi mes agendas avec le plus grand soin, l’extérieur ET l’intérieur, suffit pas qu’il soit esthétique, encore faut-il qu’il soit pratique. J’aime l’idée que ma vie soit notée dedans. Sans compter qu’en tant qu’assistante, le côté productivité, organisation du temps et des tâches, n’est pas négligeable. Quelle joie quand j’ai découvert que je n’étais pas la seule ! Tu ne peux pas te rendre compte du nombre de fondus du planner qu’il y a dans le monde. Impressionnant ! Des heures de scrollage et de visionnage m’ont inéluctablement conduite au Bullet Journal.

Si jamais il te prend l’envie de rechercher « Bullet Journal » sur Pinterest, abstiens toi. C’est un piège !!!

Ah ! Le Bullet Journal ! Comment exprimer la merveillosité de la chose ? C’est d’une simplicité enfantine et d’une efficacité monstrueuse. Le Bullet Journal est donc un agenda. Un planner, pour utiliser le jargon des professionnels. Pour le mettre en place, tout ce dont tu as besoin est d’un carnet et d’un stylo. C’est tout. Voilà voilà…

Bon, d’accord,  ce n’est pas totalement tout. Il y a une façon spécifique de s’en servir. Tu vas voir, c’est pas compliqué. Il suffit de faire des listes à puce, des bullet lists, d’où son nom de Bullet Journal. C’est tout. Voilà voilà…

Tous les jours, tu fais ta liste, et si tu n’as pas tout coché, tu reportes au lendemain. On appelle ça la migration. Voilà voilà. Dis comme ça, tu ne vois pas la différence avec ce que tu fais déjà, mais le principe en sa totalité est puissant. Il a changé ma vie. C’est grâce à lui si j’en suis là aujourd’hui. Et grâce à Gary aussi, mais je t’en parlerai plus tard, il mérite un post à lui tout seul.

En fait, le Bullet Journal (BuJo pour les intimes) est un outil de développement personnel doublé d’un outil d’organisation personnelle. Ou plutôt l’inverse. Ryder Caroll, le créateur, explique très bien le processus dans son bouquin, The Bullet Journal Method, que j’ai dévoré dès sa sortie. Parce que tu écris et réécris et réécris encore et tous les jours ce que tu as à faire, et que cela peut être fastidieux de te traîner avec des trucs inlassablement, tu finis par mettre de l’intention dedans. Ouaip ! De l’intention, M’sieurs Dames ! C’est comme si tous les jours tu te demandais quel est le but de ta vie et que tu faisais un petit truc, tous les jours, pour y arriver. Babysteps. Petits pas par petits pas, je me retrouve à faire le tour du monde. T’as vu un peu la puissance du truc ?

J’ai donc 40 ans à l’époque et je mets un place un plan quinquennal sur 5 ans (hé hé) dans mon BuJo, qui doit m’amener pour mes 45 ans à partir faire le tour du monde. J’ai 44 ans aujourd’hui et cela fait presque un an que je vis mon rêve, avec 2 ans d’avance sur mon plan donc. Tout ça grâce au Bullet Journal. Puisque je te dis que c’est puissant !

Moi, maintenant, je fais mon BuJo sur l’iPad.

Et nous sommes des millions de personnes à travers le monde à vouer un culte au BuJo et à Ryder. Une petite méthode de rien du tout à l’impact astronomique. C’est fascinant comment autant de simplicité peut avoir autant de répercussions. Parce que la simplicité, tout comme le minimalisme, c’est vivre avec intention. Nous y revoilà. C’est la clé. Avec en cadeau Bonux plein de créativité ! Je suis amour et gratitude.

Et toi, tu as mis en place un plan pour réaliser tes rêves ? Ou tu te lamentes sur ton sort ?

Je ne peux que t’encourager vi.ve.ment à tester le système du Bullet Journal pendant 3 mois. C’est un minimum. Avec tout mon cœur. Comme ça toi aussi tu vas pouvoir accomplir des choses merveilleuses. Allez ! Chiche !

Grâce au Bullet Journal, j’ai développé ma créativité ! Pas toujours de bonne qualité mais créativité quand même…

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.