Bilan (NaNoWriMo 2020-30)

Ben c’était bien ! J’ai appris plein de trucs sur moi.

Pour rappel, il s’agissait de ça.

J’ai enfin écrit sur des sujets qui me tenaient beaucoup à cœur, comme la masculinité, le dysfonctionnement exécutif, et le harcèlement.

Je me suis lâchée, notamment les entrepreneurs et les patrons.

J’ai partagé avec toi sur le coaching, et sur l’amouuuuur ! Purée, cet épisode m’a fait énormément de bien. Je me sens tellement plus sereine sur le sujet ! 

Et j’ai créé une offre qui n’en est pas une !

Ce que j’en retire

Écrire est fabuleux pour la santé mentale. Y’a pas photo ! Le pouvoir de clarification de l’écriture m’étonne toujours. J’ai encore tendance à me dire : Bah ! À quoi bon ? Et bien j’ai bien raison de ne pas écouter cette petite voix et de poser les mots. C’est libérateur. Cela clarifie, débloque, et fait avancer à grands pas. Et les publier permet de déculpabiliser et de passer à autre chose, genre : Ça, c’est fait, au suivant.

La puissance de la vulnérabilité

La plupart du temps, les gens voient la vulnérabilité comme une déclaration publique de faiblesse. Moi j’y vois une déclaration publique de force, de courage, et de badasserie. Quoi de plus puissant que de se regarder en face et de l’assumer devant le monde entier ??? Moi, cela m’impressionne. Et cela me motive et m’inspire.

J’espère que tu auras trouvé un peu de motivation et d’inspiration en me lisant.

Je vais continuer l’exercice pour moi-même, tous les jours, comme pour Inktober. Et je n’hésiterai pas à partager avec toi.

On se tient au jus !

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.