fbpx

Tiens, il pleut. 

En cette saison, il est courant qu’il pleuve l’après-midi. Une bonne pluie bien salutaire pour la nature. 

Ma hutte n’a pas de mur, mais la pluie n’est pas un problème. Je reçois quelques gouttes parfois, mais rien de grave. À peine posées, elles sèchent. Sauf cette fois-ci. 

Kay an mwen

Les éléments naturels

Oh mais oh ! C’est quoi ce vent ? Pis ça tombe grave ! Et horizontalement !!! Oh c’est pas cool les gars ! Oh putain de merde ! Le lit !!!

Et me voilà en train de courir après mon matelas et mes draps. Le temps que je les récupère, moins de 30 secondes (ou plus, je ne sais plus), ils sont trempés. Et moi aussi. De la tête aux pieds. Je m’assoie sur le tas mouillé sensé composer mon lit pour éviter qu’il ne s’envole à nouveau (putain ça souffle !), et je remarque que le sol est complètement trempé et que l’iPad et l’iPhone sont en train de prendre une sacrée douche. Putain de bordel de merde de saloperie de sa race !!!

Ma serviette Décathlon n’est plus d’aucune utilité pour nous tenir à l’abri, moi, mon lit, et ma technologie. Direction the main hut. Mouillés pour mouillés…

Ils sont morts de rire en me voyant arriver ainsi sous le déluge ! Merci les gars ! Pati et Larousse ont leur lit arrosé aussi. Et leurs bouquins et autres affaires. Nous nous réfugions tous au même endroit.

Toute l’eau du ciel nous tombe sur la tête en une demi-heure. Une partie de la nursery n’a pas tenu le choc. Plus tard, je constaterai quelques arbres tombés dans la forêt. 

Un trou dans la nursery

Le soleil revient pour ses deux dernières heures de la journée, et permet à mon lit de sécher. À part le matelas. Mon tapis de yoga de voyage de 1 mm d’épaisseur le remplace cette nuit. Tiens, c’est la toute première fois de ma vie que je dors sur des planches de bois… ça l’fait ! Sauf qu’un abruti de prêcheur a décidé de lancer son message de fin du monde à fond de sono dans toute la ville à 4 heures du mat’. Et personne ne l’a tué !!! Pour une fois que les hordes de chien n’aboyaient pas et que les coqs n’étaient pas encore réveillés.

L’iPad a passé 48h dans du riz, il ne chargeait plus et n’émettait plus de son. Mais il s’en est remis. Merci Uncle Benz !

La faune

L’autre jour, je me suis réveillée vers 2 heures du matin. Insomnie. Je ne me sentais vraiment pas bien. Tourner, retourner, rata-retourner dans le lit, rien n’y fait. Y’a un moustique ou un truc et je n’arrive pas à le choper. C’est bizarre, il ne pique pas. C’est bizarre, en fait, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose, mais il n’y a rien. Putain ! Je vais quand même l’avoir ce moustique invisible ! J’allume la lumière et que vois-je ? Un scorpion confortablement installé en haut de la moustiquaire. À l’intérieur. Je m’aperçois que la lumière de l’iPhone le paralyse. J’en profite pour aller chercher un bocal. Quand je reviens, il n’avait toujours pas bougé. Je rassemble tout mon courage, entre sous la moustiquaire, bocal à la main et… ça y est, l’est dedans !!! L’est pas content. Bordant ma hutte, il y a une falaise. Je m’en approche et… vole petit scorpion !!! Je crois qu’il n’est pas prêt de revenir celui-là.

Ceci n’est pas un scorpion, mais un bébé Chocogou fraîchement planté

La même insomnie quelques jours plus tard. La même sensation du moustique qui me casse les couilles, sauf qu’il n’y a pas de moustique. Je me raisonne et me rendors. Quand je sens un putain de truc sur ma cheville ! À la lumière de ma petite lampe Décathlon à manivelle, je découvre un putain de scolopendre ! Oui, ça fait beaucoup de putains dans cette histoire, je m’en rends bien compte… mais un putain de scolopendre, là dans mon lit, sous les draps ! Impossible de l’attraper avec le bocal, trop rapide. J’enlève les draps, il court pour essayer de se réfugier sous le matelas, je l’enlève, et disparaît quelque part en dessous le plancher. Il ne reviendra pas lui aussi, il semblait bien pressé de trouver une sortie.

Ceci n’est pas un scolopendre, mais un bébé Mango fraîchement planté

La prochaine fois que je fais une insomnie à cause d’un moustique fantôme, je saurais qu’il y a anguille sous roche.

Récemment, j’étais au téléphone avec un ami quand il a eu l’immense plaisir de m’entendre pousser un petit cri strident dans ses oreilles. Une mygale me grimpait sur la cheville. Pas une toute-petite-bébé-choupinette ! Que nenni ! Une moyenne ! Et c’est déjà bien trop grand ! C’est très bizarre qu’elle se soit retrouvée là. D’habitude, les « grosses » ne sortent que quand il pleut, et là il ne pleuvait pas du tout. D’ailleurs je sais qu’il y en a (au moins…) une é.nor.me qui squatte sous mon plancher, parce que je la vois sortir quand il pleut. 

Ceci n’est pas une mygale, mais un bébé Zorange fraîchement planté

Une fois, en prenant ma douche, j’ai été piquée par une guêpe à la paume gauche. Deux jours après, alors que j’étais tranquillement assise à mon bureau, j’ai été piquée au dos. Deux jours après, en attrapant mes Doc Marteens, à l’index droit. 

Un matin, je me suis réveillée avec une énorme boule sous l’aisselle gauche, due à une piqûre (ou une morsure ?) d’un insecte inconnu…

Déluge, scorpion, scolo, mygale, guêpes… Le tout en un mois. Oui. Absolument tous ces événements sont survenus ces 30 derniers jours. Juillet 2020, cuvée spéciale !

Et les moustiques, on en parle ??? Et les moucherons…

Tiens, ça me fait penser qu’entre les deux insomnies, j’ai gobé un truc… un truc qui volait apparemment… à moins que ce ne soit une de ces mini-araignées sauteuses… va savoir. Je n’ai pas pu l’extirper de mon gosier, alors j’ai fait passé avec de l’eau.  Beaucoup d’eau. Voilà voilà.

Home Sweet Home

Maintenant que l’iPad est sorti d’affaire, je me suis retrouvée sur Amazon, et je me suis vue acheter d’un clic, sans réfléchir, un livre sur le hygge. Le hygge !!! Non mais quelle mouche m’a piquée ?!?!?! En fait, je cherchais à acheter sur iTunes « Le Seigneur Des Anneaux », mais z’ont que la version courte et pas la VO, que la VOSTFR, et moi les sous-titres, j’aime pas. Et le streaming, c’est pas bien. Les putains de pourritures ! Alors je me suis vengée sur un livre. Un livre sur l’art du cosy au Danemark…

Je crois que j’ai besoin d’un peu de confort.

De réconfort. 

Un bon canapé, un bon film bien doudou, un verre de putain de bon rouge, et des chips. Et des bras

Aaaaaaahhh ! Sortez-moi de là !!!

Oh Leo ! Coucou mon chat ! Tu fais câlin ??? Alleeeeez ! Fais câlin !
Non ? Bon… à plus tard…

Et sinon ?

Ben ce mois-ci, j’ai aussi été malade, fièvre pendant 4 jours et fatigue extrême. J’ai mis une semaine pour m’en sortir. Évidemment, j’ai géré Sadhana Forest Haïti, soit une équipe de 8 haïtiens et toute la gestion de Directrice de Projet d’une ONG, j’ai planté environ 300 arbres, j’ai continué ma mission de Consulting en Mythologie des Organisations, et j’ai lancé mon roman sur Patreon.

Et j’ai l’impression de ne pas avoir avancé…

Et sinon, je suis Shrek ! J’ai un âne dans ma vie !!!

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.